Funk It – semie-acoustique Scaloppé & Strato Modern Player

Share it with your friends Like

Thanks! Share it with your friends!

Close

J’ai écrit ce morceau il y a très longtemps de ça pour le jouer avec la version quartet de mon groupe aloès, au Canada dans les années 80.

C’était la mode du jazz fusion très stéréotypé, et habitant à Montréal je n’ai pas coupé à l’influence énorme qu’avait le groupe Uzeb sur tous les musiciens de la ville à l’époque. Je me suis depuis fortement distancé de ce genre de musique qui ne m’intéresse pas vraiment. Néanmoins, j’aime beaucoup ce morceau, surtout pour la première partie qui est plus mélodieuse et moins caractéristique du genre.

Après l’avoir laissé dormir dans un dossier pendant plus de 30 ans, je l’ai exhumé et décidé d’y donner sa chance d’exister. Je dois avouer que je l’avais complètement oublié. J’ai tout fait pour enlever les clichés trop conventionnels du genre. Il en reste encore bien quelques-uns, dans la deuxième partie du morceau notamment, mais j’aime bien.

Pour me différencier des morceaux de ces années-là, qui ont d’après moi très mal vieilli, j’ai opté pour un son très analogique pour la guitare principale, que j’ai interprété avec la Stratocaster semi-acoustique que je me suis fabriqué et qui possède la triple particularité d’avoir un manche scaloppé, des micros mini humbuckers Belcat et un vibrato Kahler.

La seconde partie de guitare et jouer avec ma Fender Stratocaster Modern Player que je passe mon temps à modifier. Je pense être arrivé à la version finale de l’instrument avec cette dernière version. Elle possède maintenant un pickguard en aluminium et et des micros HSH de marque Wilkinson.

J’ai utilisé ces deux guitares car elles ont un sont diamétralement opposées. Autant la guitare semi-acoustique à un son très chaud, autant la Modern Player à un son très aiguë et claquant qui fait merveille pour les rythmiques funky.

Même si j’ai voulu utiliser le moins effets sonore possible, je n’ai pas pu résister à la tentation, et j’ai rajouté des tas d’effets psychédéliques sur la partie effectué avec la Modern Player pendant le solo apocalyptique à la fin du morceau, ou je laisse libre cours à ma tendance à jouer très Free et ou j’abuse du vibrato Kahler avec ma semi-acoustique.

This post is also available in: enAnglais

Comments

Write a comment

*